dans ,

Une Musulmane Refuse De Serrer La Main De Son Patron Et Perd Un Job

Elle a poursuivi la compagnie pour discrimination.

Une femme musulmane a vécu un cas flagrant de discrimination en Suède. En effet, elle a perdu un emploi, car n’ayant pas accepté de serrer la main de son futur employeur.

La jeune femme a 24 ans et se nomme Farah Alhajeh. Elle s’était rendue à un entretien d’embauche pour un poste d’interprète à Uppsala, en mai 2016.. Uppsala est une ville située au nord de Stockholm.

Immédiatement, quand elle est venue, elle a dit à son possible futur employeur qu’elle ne voulait pas lui serrer la main. Et pour cause, ses croyances religieuses. Elle a salué l’homme en plaçant sa main sur son cœur. Cette pratique est très fréquente chez les musulmans.

En raison de ses croyances religieuses, Farah considère que tout contact physique avec une personne du sexe opposé est proscrite, sauf s’il s’agit d’un membre de sa famille.

L’employeur n’était pas du tout d’accord !

Seulement, l’employeur n’a pas du tout apprécié la raison donnée par Farah. Il en était tout furieux.

Il s’est insurgé : « Ici, tout le monde doit serrer la main ».

Farah a expliqué qu’on l’avait ensuite invitée à quitter le bureau. On lui a aussi dit que son entretien venait de prendre fin, avant même d’avoir commencé !

Elle a dit à un média local : « Dès que je suis rentrée dans mon taxi, je me suis mise à pleurer. Ça ne m’était jamais arrivé avant. Je ne me sentais pas bien du tout. C’était horrible ».

Elle lui fait un procès !

Alors, Farah a décidé de porter plainte contre l’entreprise pour discrimination contre sa religion.

Cette semaine, Farah a eu gain de cause devant le tribunal. L’entreprise a écopé d’une amende de 40 000 SEK, environ 2 600 000 FCFA.

Farah a confié à la BBC : « Je crois en Dieu, ce qui est très rare en Suède… Et je devrais être capable de croire ce que je veux et d’être acceptée comme je suis puisque je ne fais de mal à personne. Dans mon pays, il est interdit de traiter une femme ou un homme différemment. Je respecte cela. C’est pourquoi je ne veux pas avoir aucun contact physique avec un homme ou une femme. Je peux vivre selon les règles de ma religion et quand même respecter les lois du pays dans lequel je vis ».

One Comment

Répondre
  1. pas de procés qd mm.
    lui c’est son droit et elle aussi mais faut pas dire que son geste est malpoli ou manque de respect plutot contraire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ils Jettent Leurs Jumelles Par La Fenêtre D’une Voiture, L’une Survit

Côte D’Ivoire : Alphonse Soro Démissionne De La Primature