dans

Sénégal : Le Maire De Dakar Ira En Prison, C’est Officiel

Condamné pour détournement de fonds, Khalifa Sall voit sa candidature à l’élection présidentielle de 2019 fortement compromise.

Khalifa Sall, maire de Dakar au Sénégal, s’est fait condamner en appel le jeudi 30 août 2018. Il a écopé de 5 ans de prison ferme pour « escroquerie portant sur des fonds publics » et « faux en écriture ». Ce verdict vient donc confirmer la sentence décidée en première instance. Cela est un vrai coup de massue pour cet homme qui envisage d’être candidat à la présidentielle.

Le président de la cour d’appel, en l’absence de l’accusé, a affirmé : « Le tribunal confirme le jugement pour Khalifa Sall ». Aussi, Khalifa Sall et trois de ses huit coaccusés ont reçu une condamnation à une amende collective de 1,8 milliard de francs CFA à l’État sénégalais.

Ainsi, Khalifa Sall, 62 ans, ne peut pas être candidat face au président sortant, Macky Sall, en 2019. Mais il lui reste tout de même une chance pour faire un ultime recours devant la Coup suprême. Et il a l’intention de le faire, confient une de ses collaboratrices qui préfère rester dans l’anonymat. En somme, entre le 11 et le 26 décembre, il ne pourra vraiment pas s’engager dans la course à la présidence. « S’il est condamné définitivement avant la date de clôture des candidatures. C’est une course contre la montre », a ajouté la source.

Recours en cassation de Karim Wade !

Khalifa Sall est en prison depuis mars 2017. En première instance, il a écopé de 5 ans d’emprisonnement pour le détournement d’environ 1 412 milliards FCFA des fonds de la ville, entre 2011 et 2015. Khalifa Sall est maire de Dakar depuis 2009 et est membre du Parti socialiste et de la majorité présidentielle. Pour lui, ces poursuites judiciaires visent à le sortir de la course à la présidentielle de 2019. Mais les responsables de la majorité disent le contraire.

Jeudi, la Cour suprême doit statuer sur un recours en cassation introduit par un autre candidat, Karim Wade, fils et ministre de l’ex-président Abdoulaye Wade. Celui-ci avait écopé de 6 ans de prison ferme en 2015 pour enrichissement illicite. Le 2 juillet, Karim Wade avait essuyé un rejet de sa demande d’inscription sur les listes électorales. Ainsi, lui aussi ne pourra pas déposer sa candidature.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tabou : Ce Couple Ne Fait Pas Bien L’amour Depuis 4 Ans

On Lui Annonce Son Adoption, Le Jour De Son Anniversaire