dans

Une Grosse Entreprise De Production D’or Verra Bientôt Le Jour

Il y aura très prochainement une fusion entre deux des grosses pointures mondiales de l’or.

Le canadien Barrick s’apprête à acquérir son concurrent britannique Randgold pour créer un géant de l’or mondial avec une côte en bourse de 18 milliards de dollars. Les deux sociétés ont fait cette annonce ce lundi.

Le groupe de Toronto se prépare à mettre à disposition de nouvelles actions. Ces actions seront échangées aux actuels propriétaires de Randgold contre leurs titres dans la compagnie basée à Jersey. L’échange se fera sur la base de 6,128 nouvelles actions Barrick pour chaque action Randgold.

À la fin de ces mouvements, les actionnaires de Barrick posséderont 66,6 % de la nouvelle entreprise « Barrick agrandie ». Les propriétaires de Randgold se retrouveront avec 33,4 % des actions.

Les mines de Barrick se localisent surtout en Amérique (Argentine, Canada, États-Unis, Pérou et République Dominicaine). Pour Randgold, la production se fait principalement en Afrique (Côte d’Ivoire, Mali, République démocratique du Congo).

Quand on considère les résultats de 2017, la nouvelle société Barrick réalisera un chiffre d’affaires annuel de 9,7 milliards de dollars (5 409 milliards FCFA). Et ce n’est pas tout, ils réaliseront aussi un bénéfice de 4,7 milliards de dollars (2 621 milliards FCFA) annuel.

Déjà dès le premier trimestre de 2019, la cession sera effective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Tiken Jah Ne Marche Pas Ses mots En Parlant De L’alliance PDCI-RDR

Ouverture De La 8e Réunion Du Bureau Politique Du PDCI-RDA