dans

Simone Gbagbo Attend Impatiemment Le Retour De Son Mari

Elle est super heureuse !

L’ancienne première Dame de Côte d’Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo a confié qu’elle était « dans la joie » et « attend le plus rapidement possible » son époux en Côte d’Ivoire. Ce dernier a recouvré la liberté, après le verdict des juges de la cour pénale internationale (CPI). Madame Gbagbo a livré ses impressions dans un entretien avec la presse, hier à son domicile.

Elle a déclaré : « Je l’attends ici le plus rapidement possible ». Elle portait une robe en pagne fleurie et se tenait dans un salon feutré à la résidence du couple à Cocody.

Simone a dit qu’elle était « dans la joie ». En fait, elle a confié qu’elle attendait cette décision depuis le début de son procès à la Haye. Elle a ajouté qu’elle était sûre que son mari n’était pas « coupable de tout ce dont on l’accusait ».

LIRE AUSSI > Laurent Gbagbo Et Charles Blé Goudé Sont Désormais En Liberté

Ensuite, elle a précisé : « Aujourd’hui, la vérité est proclamée par les juges eux-mêmes qui ont géré ce procès, après avoir interrogé 82 personnes dans le prétoire de la juridiction pénale internationale. Ce monsieur n’aurait jamais dû être arrêté ou être déporté à la CPI ».

Puis, elle a continué : « On lui rend justice en proclamant son acquittement et sa libération immédiate. Moi, je suis dans la joie. C’est horrible qu’il ait passé sept ans en prison. Moi-même, j’en sais et je sais ce qu’être en prison. Mais encore, j’étais ici. Mais lui là-bas à la Haye dans ce pays froid et loin des siens, c’est méchant ».

Le couple a dû se séparer après les violences postélectorales de 2010-2011. La justice a poursuivi Laurent Gbagbo pour crimes contre l’humanité. Malgré tout, Simone Gbagbo « rend gloire à Dieu pour sa libération immédiate avec son co-accusé Charles Blé Goudé ».

LIRE AUSSI > CPI : Les Ivoiriens Attendaient Patiemment Cette Date 15 Janvier 2019

Il y a un flot constant d personnes qui rend visite au domicile du couple. En fait, les militants viennent de toute part parmi lesquels Michel Gbagbo, son fils, et des barons du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), fondé par l’ex-président ivoirien.

Michel Gbagbo s’est confié : « Je dis merci aux Ivoiriens pour leur mobilisation ». Il portait un pantalon jean et un t-shirt blanc. Puis, il s’est lâché comme un enfant criant de joie et embrassant les siens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Laurent Gbagbo Et Charles Blé Goudé Sont Désormais En Liberté

Elle Traîne Ce Chien Par Terre, Il A Les Pattes En Sang