dans

Booba Est De Retour Sur Scène, Il Redevient Le Boss

Booba confirme son statut de boss de rap français !

Deux mois après cette affaire qui a fait grand bruit, Booba a fait un retour en force dans le monde de la musique, samedi. Il était en concert à Paris La Défense Arena (PLDA) avec plus de 30 000 spectateurs.

Il y avait certains doutes sur la tenue de l’événement, vu tout le tollé que ce « clash » entre Booba et Kaaris a créé dans les médias. Mais le tribunal de Créteil a fini par lever ces doutes en les condamnant, le mardi 9 octobre, à 18 mois de prison avec sursis et 32 797 850 FCFA d’amende.

Le plus gros rendez-vous de sa carrière !

Le dernier album de Booba s’est vendu à plus de 300 000 exemplaires. Ainsi, l’artiste peut pleinement accorder toute son attention au plein gros rendez-vous de sa carrière. Malgré qu’il ait passé presque un mois en prison, l’artiste semble aborder ce rendez-vous avec beaucoup de sérénité.

Il était en studio pour répéter, avec sa fille sur ses genoux. Il a aussi filmé, lui-même les travées de la salle de concert. L’artiste a partagé les vidéos via son compte Instagram.

Un concert planifié !

Le rappeur n’a peut-être pas réussi à remplir la salle, à l’instar des plus grands comme Rolling Stones, au total 40 000 places. Mais il a tout de même réussi à réunir 32 000 personnes dans la plus grande salle d’Europe. Durant ce concert, la scène sera légèrement avancée. Damien Rajot, directeur général de la PLDA, a confié à l’AFP : « Le concert n’a jamais été remis en question ».

Damien Rajot : « Les réunions avec la préfecture ont été maintenues pour organiser l’accueil du public. Comme la bagarre s’est produite très en amont du concert, cette période de flou qui a pu exister chez les médias et peut-être auprès d’une partie du public, n’a jamais pris place dans nos esprits.

Au niveau sécurité, on a mis en place le dispositif adapté au nombre de spectateurs, pour fluidifier la circulation du public. On traite cet événement comme n’importe quel autre, sauf qu’on rajoute du monde partout parce qu’il y aura plus de 30.000 personnes et des normes à respecter ».

LIRE AUSSI > Après Le Verdict, Booba Envoie Des Piques À Kaaris

Le boss du rap français !

La grande salle qui se trouve dans le quartier de la Défense, ne risque aucune « perturbation », précise M. Rajot. Il a dit : « Il n’y a pas eu de menaces détectées sur les réseaux sociaux ». La police des Hauts-de-Seine affiche la même assurance. Elle considère tout de même ce concert comme un « événement jauge haute ».

« Un dispositif de sécurité renforcé est donc mis en place : sécurisation des abords, poste de commandement activé au sein de l’Arena avec présence d’un sous-préfet, dispositif de prévention d’actes terroristes ». Booba, qui a déjà l’habitude des foules, devient ainsi le premier artiste français à remplir l’enceinte de cette salle. Elle a ouvert ses portes il y a un an à Nanterre. Il avait déjà été le premier rappeur à remplir, lui seul, l’AccorHotels Arena en 2015.

Seuls quelques tickets n’ont pas trouvé preneurs, catégories 1 et 2 (85 et 65 euros). Cela confirme d’ailleurs son statut de boss du rap français. Rappelons que depuis 2002, l’artiste a vendu plus de 2 millions de disques en 9 albums et 5 mixtapes. Et Booba a toujours voulu renforcer ce statut.

Il met tout en œuvre pour y arriver. Il diversifie ses activités : deux labels, marques de vêtements, de whisky et de parfum. Il clashe ses rivaux : La Fouine, Rohff et donc Kaaris. Et il le dit lui-même : « En guerre contre le monde entier ». Avec ses 1,92 m, casquette vissée sur les yeux, Booba n’a pas manqué d’exhiber ses muscles tatoués, samedi soir. Mais c’était seulement pour chanter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Après Le Verdict, Booba Envoie Des Piques À Kaaris

Voici Pourquoi Mbappé A Partagé Sa Prime Du Mondial